10 trucs pour réussir sa landing page

10 trucs pour réussir sa landing page

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInBuffer this page

Aujourd’hui, on vous donne les trucs qui vous aideront à bâtir une landing page efficace.

La landing page est un compagnon in-con-tour-na-ble de l’entrepreneur ambitieux et ce, quel que soit le stade d’avancement de sa startup car c’est un peu le flyer numérique : on y dit tout de façon organisée et synthétique.

C’est un exercice qui est à faire dès lors que vous voulez:
> transformer le trafic en actions qui aboutissent sur de la conversion
> faire faire une action à votre visiteur comme télécharger quelque chose, créer un compte, remplir un formulaire, appeler un numéro ou communiquer son mail

Hey, qui n’a pas besoin de ça ?! Répondez en commentaire :)

 

Préparez-vous

Avant de vous lancer, faites le point sur la population à laquelle vous vous adressez avec cette landing page.
Eh oui, il va falloir que vous fassiez un choix : vous ne présentez qu’un seul bénéfice à la fois et vous ne parlez qu’à une sous-partie de votre public à la fois.

 

Faites plusieurs landing-page

BINGO ! Zavez compris :)
Si votre produit présente 10 bénéfices pour 3 cibles différentes, vous voilà partis pour 10 x 3 = 30 landing page uniques si vous voulez présenter toute létendue de votre offre à vos clients potentiels.
La bonne nouvelle, c’est que les études américaines les plus sérieuses ont démontré que le fait de multiplier (à juste titre les landing page) permet d’augmenter son taux de conversion de minimum 7%
Pourquoi est-ce que ça marche mieux avec plusieurs landing page ? Parce que vous offrez ainsi une expérience personnalisée à votre client potentiel et on aime tous quand on nous parle de nous ce qui nous évite de faire des efforts pour essayer de comprendre comment est-ce que le produit pourrait nous convenir. En limitant les efforts à faire par votre visiteur, vous le gardez plus longtemps ce qui vous donne l’opportunité de mieux les convaincre.

 

Parlez d’eux à vos visiteurs

« Qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel, c’est qu’on parle de moi ! » _ Zitrone

Sur internet, nous sommes tous des Zitrone en puissance. Autant vous dire que le super algorithme de la mort-qui-tue que vous avez créé, votre visiteur s’en contrefiche : si si ! C’est moche mais c’est vrai !
Ce qui intéresse votre visiteur, c’est le problème que vous lui réglez ou le besoin que vous lui permettez de combler.
Tout au long de votre landing page, il ne devra s’agir que de votre prospect.
Si vous tenez à parler de vous, c’est pour dire à votre visiteur à quel point votre passion, c’est la résolution de son problème !

 

Ayez une phrase d’accroche claire

C’est-à-dire une phrase claire qui précise exactement ce que vous offrez moyennant quel effort de la part du visiteur.
Vous pouvez également inscrire une autre phrase qui reflète la réalité actuelle du visiteur et qui va indiquer en quoi son quotidien peut changer en faisant l’action que vous leur demandez.

Strikingly - Phrase d'accroche

Strikingly – Phrase d’accroche

Robinhood- Phrase d'accroche

Robinhood – Phrase d’accroche

Souvent, les sites qui remportent déjà un franc succès inversent phrase d’accroche et sous-phrase. Un conseil : attendez de faire partie de leur cercle pour inverser :p
Ci-dessous les exemples de AirBnB et Dropbox; Notez cependant l’extrême clarté du bénéfice apporté.

AirBnB Landing

AirBnB Landing

Dropbox Landing

Dropbox Landing

 

 

Ayez un call to action clair sur votre landing page

Votre landing, vous la faîtes parce que vous voulez amener votre utilisateur à faire une action précise.
Indiquez la-lui CLAIREMENT.
N’oubliez pas que sur Internet, les gens ne lisent pas et que la décision de rester ou pas sur une page en moins de 5 secondes. Pas assez de temps pour imaginer ce que vous attendez du visiteur.
Soyez CLAIRS sur l’action demandée et faîtes en sorte que ce Call To Action soit toujours accessible quel que soit le stade d’avancement de la lecture de votre landing page : il s’agit de réduire au maximum la friction.

Strikingly - Call To Action

Strikingly – Call To Action

Dizzit - Call To Action

Dizzit – Call To Action

AirBnB - Call To Action

AirBnB – Call To Action

Dropbox - Call To Action

Dropbox – Call To Action

 

Apportez les preuves que vous allez apporter le bénéfice dont vous parlez

Présentez les raisons pour lesquelles vous allez réussir à faire ce que vous promettez.
Si vous présentez ces « preuves » par du texte, tâchez de présenter ça en 3 points comme le fait Stripe ou avec un autre design Dizzit

3 reasons - Stripe

3 reasons – Stripe

Sinon, présentez le prototype de votre façon de résoudre le problème ou de combler le besoin.
Il est aussi possible de présenter une vidéo pour clarifier l’usage de produits complexes comme ce que fait Alternity

 

Montrez que vous avez déjà su satisfaire

C’est le moment de présenter quelques témoignages de clients satisfaits.
Choisissez vos témoignages et/ou vos références en fonction de la cible à laquelle vous vous adressez. Veillez à présenter des propos qui résonnent chez vos clients potentiels.
N’en mettez pas des tonnes mais présentez un panorama ciblé des value propositions perçues par vos utilisateurs. Regardez ce qu’a fait Guacamol sur ce sujet.

 

Testez sans cesse l’efficacité de votre landing-page

On ne peut jamais savoir ce qui fera mouche auprès du public et il n’existe qu’une seule façon de savoir ce qui plaira : il faut TESTER et MESURER l’impact des différentes expériences réalisées. Cette démarche s’appelle l’A/B Testing

Il est désormais de notoriété publique que l’A/B Testing piloté par l’équipe de Kyle Rush a été très important dans la victoire de 2008 de Barack Obama.
Suite aux nombreux tests de présentation des landing page et en mesurant les taux de conversion, Kyle Rush a pu bâtir des landing de plus en plus performantes en modifiant les textes, les photos, l’organisation des messages sur la page

Evolution Site BO2008

Evolution Site BO2008

 

Trackez les URLs avec lesquelles vous diffusez votre landing-page

Une fois votre landing réalisée, n’attendez pas de remonter naturellement en SEO dans les moteurs de recherche : diffusez le lien de votre page à votre audience par les biais choisi (que ce soit un mail ou une publicité par exemple).
A ce stade, votre objectif est d’identifier le canal qui vous permet d’avoir le plus grand nombre de conversion pour le prix le plus faible : il vous faut impérativement identifier les sources de trafic sur votre site.
Le bon réflexe ? Utilisez des liens avec « UTM » et ensuite réduisez vos liens pour qu’ils puissent aisément être diffusés.

 

Ne codez pas votre landing-page !

Avec le volume de landing page que vous allez devoir faire soit parce que votre offre est étendue, soit parce que vous vous rendez compte qu’il faut ajuster le message délivré à vos visiteurs, il vous est GRANDEMENT CONSEILLE de ne pas passer de temps à coder vos pages.
La bonne nouvelle, c’est que de nombreuses organisations se sont efforcées de simplifier la vie des entrepreneurs en proposant des applications permettant de bâtir des landing page RESPONSIVE sans prise de tête et surtout sans une ligne de code !
Pour les fous furieux du code, sachez que ces outils vous donnent partiellement accès au code vous permettant ainsi de personnaliser quelques connexions.

Nos outils préférés sont les suivants : Strikingly UnbounceLauchrock et Squarespace.
Si vous voulez vendre, utilisez donc Stripe (paiement sécurisé en ligne par Carte Bleue) et Octobat (qui permet de générer des factures automatiquement)
Pour créer des affichages divers (A/B testing), on aime bien Optimizely.
Pour gérer vos URLs, utilisez le module « URL Builder » de Google et ensuite compressez l’adresse ainsi constituée via un outil tel que Bit.ly

 

Vos commentaires, questions ou compléments sont les bienvenus en commentaire.

Si vous avez aimer, partagez cet article – Merci !

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInBuffer this page

Comments are now closed for this article