Untitled design (5)

Pourquoi et comment étudier quand on veut devenir entrepreneur ?

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInBuffer this page

On partage ici avec vous l’article rédigé par Teddy Charti, un entrepreneur-enthusiast martiniquais qui nous parle de son aventure entrepreneuriale.

 

Pendant nos études, notre génération est persuadée d’avoir un avenir brillant. Un chemin tout tracé se dresse devant nous. Le primaire. Le collège. Le lycée. Les études supérieures. Le premier emploi. L’acquisition d’expériences. Les promotions. Les meilleurs postes. LE poste à l’apogée de sa carrière. La retraite dorée. Les portes du paradis.

Une épopée réglée avec la précision d’une horloge mécanique. Tout se passera bien si nous travaillons dur.

Puis petit à petit, la réalité nous rattrape. Se révèle alors cette dure vérité où nous avons l’impression de nous être fait avoir quelque part. Nous aurait t-on menti ? Les études supérieures ne seraient pas gage d’une très bonne carrière ? Les stages n’aurait que peu de valeur ? Les promotions seraient réservées à d’autres ? Les meilleurs postes aussi ? L’apogée n’existerait pas ? La retraite dorée serait cuivrée ?

Voilà aujourd’hui la grande désillusion, celle d’une jeunesse sacrifiée.
Mais ne voyons pas le verre à moitié vide. Ni même à moitié plein. Soyons malin, buvons l’eau et vendons ce putain de verre !

Si aujourd’hui avoir des stages sur son CV permet juste d’entendre la RH penser “Seulement 27 stages cocotte ? Ça c’est la base. T’as autre chose ? Genre tu parles 10 ou 11 langues ?”, vous pouvez l’étoffer par autre chose : avoir été entrepreneur. Ou l’être et ne pas se retrouver devant une RH.

Vous y avez pensé ? Ce qui suit vous intéressera.

La première chose lorsque l’on y pense est de chercher sur Google. Et de lire des témoignages et biographies de brillants entrepreneurs. Une chose frappe alors l’esprit. Une grande partie d’entre eux ont abandonné l’école.

Zuckerberg, Jobs, Gates, Dell, Edison, Ford, Disney, Kalanick, etc, tous ont abandonnés leurs études et le revendiquent. Certains donnent même des conférences dans des universités où ils sont fiers de déclarer que leur meilleure décision fut d’abandonner les études. Vise un peu l’respect ? Fuck it men! Self-Made Men bro’ !

Oui mais voilà, même s’il vous prend l’envie de répondre à votre prof d’histoire “La couleur de chaussettes préférées de Louis XXV ? On s’en bat les couilles t’as vu ! J’veux faire de l’oseille moi t’as vu !”, il y a deux points à ne pas négliger :
– Ces self-made mens se forment tout le temps.
– Ces self-made mens n’ont pas réussi du premier coup.

Vous voulez réussir au moins autant qu’eux ?
LEARN and EXECUTE !

Les meilleurs entrepreneurs apprennent constamment.
Ils lisent beaucoup, échangent entre eux, copient, créent et, quelques fois, innovent.
-Facebook était juste l’énime projet de Zuckerberg.
– L’exécution de Kalanick avec Uber est une gracieuse brutalité.
– Jobs a copié les produits avant de les sublimer.
– Musk aurait lu des centaines de livres sur “comment lancer une fusée” avant de créer Space X.

Vous voulez donc être un entrepreneur ?
Étape 1. Apprenez.

Aujourd’hui, il existe des programmes très bien ciblés qui permettent d’acquérir l’état d’esprit, les bonnes pratiques, les astuces de l’écosystème. Et par dessus tout, ils permettent d’éviter les erreurs évidentes que 90% des autres font.

Bien sûr, en tant qu’entrepreneur, vous ferez énormément d’erreurs. Mais lorsque vous débutez, vous n’avez pas besoin de réinventer la roue.

Un exemple ? Vous souhaitez créer votre marque de vêtements. Vous achetez un stock et payez la création de votre boutique en ligne. Tout cela avant même d’avoir fait un prototype et essayé de le vendre en face à face.
Existe t-il des personnes qui font réellement ce genre d’erreurs ?
Oui, moi. C’était un fail imminent, je ne l’ai pas vu venir et je me suis planté.

J’ai ensuite découvert les formations pour entrepreneurs, notamment KOUDETAT. Ce n’est qu’après l’avoir suivi que je peux aujourd’hui voir si clairement à quel point mon fail précédent était un fail imminent. J’aurais du le voir venir. Mais je n’avais rien appris auparavant.


Mon seul conseil est donc : LEARN.

Si possible, payez-vous une formation.
Je parle ici de programmes courts et intenses, pas d’un diplôme sur 2 ans.
Il ne s’agit pas ici d’un jugement de valeur sur les diplômes. Mais deux ans, c’est long. Vraiment. Vous apprendrez beaucoup plus en exécutant intensivement ce que vous aurez appris en peu de temps. Car vous voudrez des clients. Et le client n’en aura que faire de vos diplômes. Seul ce que ferez comptera.

Une formation sera concrète et rapide. Vous serez en contact avec des individus qui ont un réel background. Il s’agira :

– D’acquérir le bon l’état d’esprit
– Intégrer la culture de l’écosytème
– Passer de l’idée au produit
– Apprendre à créer un MVP
– Savoir former une équipe
– Apprendre à vendre
– Comment lever des fonds
– Apprendre le growth hacking
– Etc, etc, etc, etc…
– En d’autres mots :

Avoir une learning curve en croissance vers l’infini et l’au-delà !

STAY FOCUS, BE SMART, LEARN AND EXUCUTE !


Quelles sont les meilleures formations actuelles ?

Comment entreprendre pour la France — Apprendre à coder

Comment entreprendre pour la Caraïbe — Comment entreprendre pour les anglais ?

 

 

 

Si vous voulez voir les autres articles de Teddy, allez voir l’article original ici : 
Pourquoi et comment étudier lorsque l’on veut devenir un entrepreneur ?

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInBuffer this page

Comments are now closed for this article